JAPD n°2

Publié le par Adèle

Mais finalement, cette personne, ce n'était que le Gars du nord. Il vient nous chercher, nous indique le chemin de la salle à rejoindre, fais de l’humour, personne ne rigole. Sauf que manque de bol, c’est moi qui mène la file, une dizaine de beau jeunes gens me suivent, et j’ai bien trop la trouille de me gourer de chemin et comme ma dernière bourde datait de moins d’un quart d’heure, j’avais décidé de ne pas récidiver et de laisser ma place de preum’s. On arrive enfin dans la dite salle. 10 chaises, 25 jeunes. On donne encore un papier, encore notre carte, ça rigole pas : " vous comptez utiliser le ticket pour le retour ? ". –  " Euh bah je sais pas encore M’dame "- "faut dire tout de suite " - coup de flip, papa, maman, aaaaah, " Bon bah non je l’utiliserai pas ", c’est stressant cette JAPD !

Alors, une fois plus mes yeux aiguisés mâtent un peu les autres, je me prépare pour parler à une nana : "Bon on a une journée pas passionnante à passer seul, alors autant ne pas être timide ", mais ALLELUIA - Halo de lumière dans la salle - j’aperçois Claudia, une copine de l’autre classe de terminal éco de mon bahut, on est en anglais spé ensemble. Déjà, là tu te dis que tu va moins passer une journée de crotte. Un militaire jeune et baraqué nous dis à tous : " Il y a des jus d’orange et des gâteaux si vous voulez " Bzzzz (bruit de mouche) personne ne bouge - "c’est gratuit hein !" - Personne ne bouge toujours pas. Dans mon entrain naturel j’vais prendre une bouteille d’eau, hé ho faut pas déconner, c’est GRATOS les mecs ! ! ! J’aurais  même dû prendre des réserves ! ! Et alors j’ai lancé le mouvement et les gens se sont dirigés vers la table, ouai je suis une vrai leadeuse, une meneuse hein ! !

On se rend tous ensuite dans une salle, table numérotée, number 8 pour moi. Loin de ma pote. Je m’assois et s’installe à côté de moi un gars, on bavarde, j’suis pas du genre à rester dans mon coin moi. On se pose des petites questions simples en remplissant notre fiche de renseignement : " T’es d’où ? " patatipatata " Quoi y’a carrément un lycée dans ton patelin ! ! " (Oui, NouveauPatelin semble trop riquiqui pour avoir son propre lycée).
Puis on nous distribue des sortes d’interro ou plutôt : " découvrons si tu es vraiment français, si tu sais lire ou en gros si t’es pas un peu retardé " ; On nous préviens au début, pour éviter au petit rigolo de faire n’importe quoi,  que si les résultats sont mauvais, les parents et l’établissement sont prévenus. Bouh morte de peur.

Fin du deuxième épisode. Vous découvrivrez plus tard en quoi consiste ces tests...
Vais-je devenir la honte de ma famille, mon avenir est-il menacé...vais-je râter ma JAPD... ?
Le suspence est à son comble, j'en suis consciente !!

Flash Back:

Première étape

JAPD n°1




Publié dans Bazar

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Naturella 26/11/2008 16:26

Coucou Délou !
Ma fille a passé cette journée l'année dernière et ça ressemble trait pour trait à ce qu'elle nous a raconté, une bonne journée de perdue !
Pour les tests, je ne m'inquiète pas pour toi, lol, tu devrais avoir tout ça haut la main .... sinon il faudra peut-être songer à te recycler ... en CM2 et là ne t'inquiète pas, je te prends dans ma classe !!!
GRos bisous miss Délou
Naturella

Adèle 26/11/2008 19:19



AAh Un passage de Nat' :)


Ouai enfin c'était tout de même super dur =P


D'ailleurs je vais publier la suite !



BBK.mel 25/11/2008 21:05

Quel dommage que ça n'existait pas pour mes 17 ans, la JAPD. J'aurais adoré fricoter dans les tanks. Quoi que, à l'époque, moi et l'armée, ça faisait deux : j'étais punk !

Adèle 26/11/2008 15:41


Et Anarchiste qui plus est ?! ;)


Fantomette 25/11/2008 17:46

Je fricotais pas, hein, c'était le mec de ma cousine, on allait juste se ballader là où on avait pas le droit de mettre les pieds !! Je rétablis la vérité des fois que ma chère cousine passe dans le coin, je te jure que j'ai pas touché à ton mec !!!

Adèle 25/11/2008 17:49


Ah ouai d'accord... ;-P


Fantomette 25/11/2008 12:31

J'avais eu la chance de retrouver en voisin de table le mec de ma cousine entr'apperçu une fois ou deux, pas froid aux yeux, il m'avait entrainée à la pause déj à l'écart des "zones autorisées" jeter un oeil aux chars et fuir le groupe pour aller visiter la caserne, quand on s'est fait repérer de loin par un groupe de tondus en treillis on a cavalé jusqu'à notre groupe et tenté de se fondre dans la masse... Est-ce qu'on les a vraiment semés ou est-ce qu'ils ont pas voulu nous emmerder pour si peu, en tous cas il s'est rien passé, mais c'était un chouette coup d'adrénaline !

Adèle 25/11/2008 17:14


Pasque tu fricotais dans les tanks ! Bah bravo ;)


louis 25/11/2008 09:03

On halète, on halète... quel suspense ! ça drague méchant dés le deuxième épisode, doit-on éloigner les enfants pour la suite ?

Adèle 25/11/2008 17:13


Il est préférable oui ;)